Pascal

lundi, 03 février 2014

Conseil communal du 29 janvier 2014.

Conseil communal du 29 janvier 2014.

 

C'est suite à l'intervention de Pascal Lamer lors du conseil du 28 novembre, que le Chef de corps de la zone de police du Condroz, M. Philippe Prévot, est venu exposer aux conseillers communaux et du CAPS le fonctionnement de la Police.

 

Le Condroz, comme toute la Belgique, connaît une vague de vols dans les habitations sans précédent.

 

Anthisnes a été particulièrement touchée en fin 2013 (63 vols en 6 mois), ce qui a suscité de vives réactions de la population.

La police a réagi. Une rencontre avec la population a été organisée.

 

Qu'en est-il à Tinlot?

Là-dessus le blog sud presse ne dit pas un mot lorsqu'il relate la réunion du conseil de ce 29 janvier.

 

Hélas, car de la rencontre d'Anthisnes et des discussions en conseil, on retiendra :

 

1° qu’interrogé sur l'efficacité de sa rencontre avec la population d'Anthisnes (400 personnes), Philippe Prévot a bien dû avouer que la rencontre ne fut guère efficace;

2° mais qu'une des solutions proposées par le chef de corps semblait quand même se dégager : la mise en place d'un Partenariat Local de Prévention (PLP);

3° que le bourgmestre d'Anthisnes soutient cette proposition de PLP qui commence à se mettre en place;

4° qu'un PLP vient d'être lancé à Neupré;

5° mais qu'à Tinlot, il semblerait que la bourgmestre ne veut pas en entendre parler!

 

Nous pensons que ceci valait la peine d'être précisé car le blog sud-presse (TP ?), tenu par M.Alain Louviaux (tiens tiens), ne parle que de deux interventions du groupe TP à savoir l'encadrement des manifestations sur la commune et l'état de certains chemins communaux après débardages.

 

 

Sans doute pour TP la vague des vols dans les habitations est un phénomène secondaire.

 

 

Note :

 

Les Partenariats Locaux de Prévention (PLP) ont pour objectif l’échange d’informations entre les citoyens et la police selon un plan de communication précis.

 

 

Il ne s’agit évidemment pas de remplacer la police par des rondes ou des patrouilles privées. Le travail de nos forces de l’ordre reste essentiel et précieux. Il s’agit plus simplement d’organiser une réelle collaboration et d’encadrer la communication d’informations entre la police et la population. Celle-ci est alors assurée que ses observations sont prises en compte de manière optimale et rapide pour orienter le travail des services de police.

 

 

 

09:00 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi, 08 janvier 2014

Budget communal 2014 - Analyse et commentaires

 

En complément du sujet précédent, nous pensons utile d’ajouter le tableau des investissements tel qu'annexé au budget 2014.

 

Il est à signaler que " l'isolation appartement" concerne Seny et pas Scry et que la chaudière pour l'école est un supplément dû au nouveau bâtiment en construction (25% de surfaces supplémentaires).


Tableau des voies et moyens (1).pdf

10:15 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

lundi, 06 janvier 2014

Conseil communal du 19 décembre 2013.

 

 

Conseil communal du 19 décembre 2013.

 

 

 

Budget communal 2014 - Analyse et commentaires

 

 

Recettes

 

2.872.890,13 € + 507.916,18 € (boni présumé de 2013) = 3.380.807,11 € 

 

 

            - On retiendra particulièrement que les recettes de l'Impôt des Personnes Physiques ( IPP) continuent d'augmenter au rythme de 6%/an.

 

De 791.767,4 € (compte 2012) on passe à 888.230,22 € en 2014 et cela malgré la diminution du taux communal qui avait été obtenue par le groupe IC pour 2013 en compensation de l'augmentation régulière des taxes poubelles. On était alors passé de 8 à 7,8%. ( Mais c'est fini, TP a déjà rétabli le taux à 8 % pour l'année 2014!!!).

 

            - Le Fonds des Communes suit la même croissance passant de 622.759,18 € en 2012 à 694.959,34 € en 2014.

 

            - De même le Précompte immobilier passe de 427.047,37 € en 2012 à 484.043,04 € en 2014.

 

            - Les taxes poubelles augmentent d'une façon plus importante, passant de 76.867 € en 2012 à 98.310 € en2014.

 

 

 

Dépenses

 

 

2.853.920,61 € + 100.000 € (prélevés pour le fonds de réserve extraordinaire) = 2.953.920,61 €

 

 

Boni présumé au 31/12/2014 : 426.886,50 €

  

            - On retiendra que les dépenses de personnel d'administration sont en nette croissance : de 513.535,58 € en 2012 on passera à 627.863,74 € en 2014, soit une augmentation de 22 % (bien au-delà de la seule et faible indexation).

 

 

 

            - On note aussi la croissance de la charge de la dette dont le remboursement passe de 277.438, 73 € en 2012 à 349.194,02 € en 2014, soit une augmentation de 26 %.

 

 

 

Conséquences:

 

 

            1°-  Il n'est prévu aucun emprunt en 2014.

 

            2°-  Tous les travaux extraordinaires inscrits au budget 2014 ( 862.929,16 €) seront payés par les subsides (310.000 €) et par le fonds de réserve extraordinaire ( 552.929,16 €).

 

            3°- Si tous les travaux prévus sont exécutés ( mais c'est rarement le cas et d'autres peuvent ou doivent être ajoutés), le solde du fonds de réserve ne sera plus que de 28.340,79 €. ( il est actuellement de 481.269,95 €).

 

08:00 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

lundi, 02 décembre 2013

Conseil du 28 Novembre 2013.

 

Conseil du 28 Novembre 2013.

 

Au conseil du 22/11/2013, tous les points ont été acceptés à l'unanimité.

Un point attirait cependant plus particulièrement l’attention : l'avis sur le projet de cartographie positive au cadre de référence éolien proposé par le Ministre Henry !

L'avis fut unanimement défavorable.

Le rapport proposé par le collège rencontrant bien les nombreux avis négatifs émis tant par la population que par la CCATM l'unanimité ne fit aucune difficulté.

Outre une pétition qui a recueilli 2.598 signatures, ce sont 664 personnes qui, par courrier adressé au collège, ont émis un avis défavorable (pour rappel, au 31/12/2013 Tinlot comptait 2.620 habitants).

Brièvement pour les raisons suivantes :

Si le Conseil est bien conscient qu'il faut développer des énergies alternatives aux sources actuelles, cela ne peut se faire n'importe comment, n'importe où.

Mais la cartographie proposée n'a que le mérite d'exister.

Elle est mise en cause par un pannel de scientifiques de renom (Université de Liège, Université Catholique de Louvain, Vlaamse Univeristeit Brussels, Université de Gand) qui mettent en question, arguments scientifiques à l'appui, le bien-fondé de la stratégie wallonne. Ils se disent "effarés par l'impact d'un travail bâclé"

Le CWEDD (Conseil Wallon de l'Environnement pour le Développement Durable) conclut dans le même sens en critiquant notamment l'absence de validation scientifique des données de la cartographie ( zones d'exclusion paysagère et zones naturelles, mais surtout relativement aux normes d'émission de bruit retenues qui négligent la problématique des infrasons et des basses fréquences particulièrement importantes pour les enfants).Il n'y a pas conformité avec, par exemple, les seuils d'exclusion définis par l'Europe. Et le Ministère de la Santé ne s'est pas encore prononcé.

Plus particulièrement pour Tinlot, le conseil retient que les travaux du GAL du Condroz ( Groupe d'Action Locale regroupant les commuines de Nandrin, Modave, Marchin, Clavier, Ouffet, Anthisnes et Tnlot) , financés par la Région wallonne, ne sont pas pris en compte dans cette cartographie; ces travaux concernent essentiellement les études des paysages ( programme wallon de protection paysagère dans le cadre de la convention européenne de Florence) et les études d'énergie renouvelable, plus particulièrement la biomasse ( projet de la clinique de Fraiture) et l'énergie hydraulique ( Hoyoux).

De même, le schéma de structure communal de Tinlot, récemment soumis à enquête publique après approbation provisoire en conseil communal le 23/04/2013, n'est pas pris en compte (protection des richesses paysagères).

Le conseil note également les contradictions flagrantes entre la cartographie proposée et les positions négatives prises par toutes les instances d'avis (CCATM de Tinlot, Commission Royale des Monuments et Sites, la Division Nature et Forêts, le Département d'Archéologie de la DGOA,...mais aussi: les Fonctionnaires délégués et techniques régionaux) lors des nombreux projets d'implantation d'éoliennes à Tinlot puisque l'on voit maintenant que toute la zone tinlotoise est dite "zone favorable et sans contrainte".

 

Cela dit, nous restons favorables et attentifs à un vrai développement des énergies renouvelables sur la commune comme la biométhanisation ainsi qu'il a été évoqué dans l’avis du Conseil. Mais également, nous tenons à revenir sur le plan alternatif d'implantation des éoliennes en bordure des autoroutes proposé par le Ministre Carlo Di Antonio. Pourrait-on l’envisager le long de la route du Condroz ? Cela a-t-il été étudié ? La cartographie n'en tient en tout cas pas compte!

Interrogée à ce sujet, la bourgmestre nous a informé qu’une réunion a eu lieu (où, avec qui?) et que les problèmes de coûts et de rentabilité freinent ce projet pour le moment.

 

 

Questions posées en fin de séance :

            -Un arrêt de bus est prévu devant la salle "La Tinlotoise".

Un  trou a été fait dans la haie devant la Tinlotoise, rue de l’Eglise. Mais y aura- t-il bien un arrêt de bus ? Réponse très complète de Novello : le projet suit son cours… Merci à lui pour ces "brèves" explications. Depuis lors, le trou a été significativement signalé !

            -Quid du Marché de Tinlot pour 2014 ?

 La convention avec CHARVE a été supprimée.

Le collège rencontrera les marchands pour la reprise de ce marché !

Enfin! Souvenez-vous, lors de l’établissement de cette convention, nous avions déjà émis un doute quant à son utilité: pourquoi un intermédiaire? La commune ne peut-elle s’en occuper elle-même ?

 Il semble que la commune se dirige vers cette solution.

            - Vols dans le condroz

Inquiétude autour des vagues de vols sur le Condroz, l’entité et dernièrement à Scry ? C’est un euphémisme de dire que la population est inquiète et mécontente ! On entend parler de faire justice soi-même, ce qui est préoccupant ! Une réunion sera peut-être prévue… La commune d’Anthisnes s'est manifestement plus préoccupée de cette problématique. Bien entendu, nous ne remettons pas en cause le travail difficile des services de police qui manquent d’effectifs (il est vrai que l'on a découvert que les budgets de la zone de police n'étaient pas aussi clairs qu'il y paraissait!) mais il ne faudrait quand même pas une dérive vers des solutions locales inadmissibles.

            -Culte protestant

Le conseil s'est récemment prononcé négativement (pas à l'unanimité) sur la reconnaissance du culte protestant à Tinlot. La Région en a décidé autrement et c'est normal puisqu'il s'agit de la liberté constitutionnelle des cultes.

Il y aura sans doute des conséquences financières pour la commune Cela dit nous restons favorables au respect des différents cultes mais pour l'instant rien n'est prévu.

            - Vandalisme          

Des récents actes de vandalisme au monument patriotique de Soheit-Tinlot ont heurté les Tinlotois. Nous pensons qu’il faudra réagir avec une grande sévérité envers les auteurs! Ce sont des faits qui, comme les dégradations dans les cimetières, ne doivent pas être pris à la légère.


logo IC 2012.png


09:35 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

mardi, 21 mai 2013

Commentaires: Conseil du 15 mai 2013

Conseil du 15 mai 2013

Un seul point de l'ordre du jour a retenu l'attention des conseillers:

le coût estimé pour l’empierrement provisoire de la Place de Fraiture est de 25.000€

A noter que les problèmes d'écoulement d'eau suite au creusement dans la nappe seraient résolus par un supplément au marché initial (+/- 2500 €).

 

Après conseil.

Le gouverneur de la province de Liège a présenté le vendredi 2 mai dernier la « nouvelle » clé de répartition des frais du Service Régional d'Incendie (SRI) aux communes concernées. Le groupe IC a voulu en connaitre l’impact pour Tinlot.

La nouvelle clé de répartition est principalement établie sur des critères de population, d'impôt foncier et de risques liés aux entreprises. Elle prend effet à l'exercice 2006.

Un premier courrier du Gouverneur de la Province en avait averti les communes dès le 4/09/2008. Pour Tinlot, il en résultait une augmentation de +/- 29%.(80.035,12€ au lieu des 62.000€ inscrits au budget 2006). Devant le "tollé général", la mesure avait été mise en suspens, le temps d'une réflexion et d'une concertation avec les communes.

Le groupe IC avait alors mis en garde le collège et demandé la constitution d'une réserve financière pour faire face à cette augmentation. Le fonds de réserve de la commune (96.282,66 € en 2006) a été augmenté de 25.000 € en 2009 mais n'a plus été augmenté depuis.

Le nouveau courrier du Gouverneur concerne la correction des exercices 2006 à 2009. Pour Tinlot, le complément à payer pour ces 4 années est de 85.080 € (soit + 28,56 % comme annoncé). Les années 2010 à 2012 n'ont pas encore été calculées. Sur des bases identiques on peut estimer le complément à +/- 95.000 €.

Au total, depuis 2006, le supplément à verser sera de +/- 180.000 €, bien plus que les 25.000€ qui ont été ajoutés au fonds de réserve en 2009 et la totalité du fonds (121.282,66 €) n'y suffira donc pas.

Le collège espère obtenir un étalement des remboursements.( ? )

Ce remboursement était attendu et malgré nos nombreuses demandes et avertissements, Tinlot ne l'a pas anticipé.

 

Les conseillers IC : Pascal Lamer, Freddy Prouveur et Catherine Fraiture

09:00 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (2) |  Facebook | |

lundi, 25 mars 2013

Tinlot, conseil communal du 19 mars. Budget 2013

 

Le budget 2013 a été voté par 8 voix pour et 3 abstentions.

Le budget ordinaire 2013 présente, à l’exercice propre, un boni de 6 398 euros. Les recettes s’élèvent à 2,756 millions €, tandis que les dépenses sont de 2,749 millions €.

Le groupe IC dénonce une série d'anomalies tant parmi les recettes que dans les dépenses

Deux exemples:

- alors que l'étude réalisée pour l'établissement du budget "cout-vérité" des poubelles estime la recette de vente des sacs poubelles à 39.210 € on n'a inscrit que 31.893,14 € en recette au budget communal (le programme informatique aurait réinscrit automatiquement la recette de 2011!)

- les coûts salariaux du personnel communal passent de 315.419,92 € à 380.714 € sans que le collège ait pu donner une explication plausible si ce n'est " la faute du programme informatique".

 

Le groupe IC fait également apparaître l'augmentation régulièrement importante du "Fonds des communes" (687.000 soit 20% des recettes de la commune) qui cette année encore a été augmenté de 6,5 % par rapport à 2012. Depuis 2000, ce fonds est passé de 264.813 € à 686.957 € (une augmentation annuelle moyenne de 11,4 %).

Le budget extraordinaire s'élève à 1.506 million € contre 3,516 million € en 2012. Il ne comporte essentiellement qu'une partie des objectifs non réalisés en 2012 dont le projet d'extension de l'école pour +/- 885.000 €.

Le groupe IC a surtout retenu que l'on était ainsi revenu à réduire considérablement le montant des emprunts à contracter passant des 1,322 millions € prévus initialement à  296.587 € ce qui évitera le surendettement qu'IC dénonçait l'an dernier (la charge annuelle est ramenée à 10,7% au lieu des 15 % prévisibles auparavant)


En dehors du budget, tous les autres points à l'ordre du jour ont été votés à l'unanimité (11 oui).


- Remplacement du serveur du secrétariat communal
- Acquisition de mobilier pour le secrétariat communal
- Redevance sur les exhumations (la redevance de 350 € proposée précédemment par le collège a été refusée car elle était supérieure au plafond limité à 300 € par la tutelle)
- Désignation d’un représentant à « La Teignouse »: Christine Gobiet.
- Désignation du (de la) président(e) du conseil de participation: Pascal Lejeune.


- Point supplémentaire: désignation d'un membre en plus à l'Agence locale pour l'emploi: Laurence Radelet (IC). 

Points ajoutés par le groupe IC


1. Le Bourgmestre de Braives, Pol Guillaume, dans une lettre ouverte aux bourgmestres, dénonce la perte de l'autonomie communale et l'absence de concertation avec les mandataires communaux dans différents dossiers régionaux tels que les éoliennes. 
Le conseil décide à l'unanimité de lui répondre que la commune de Tinlot partage cet avis et qu'elle a déjà posé le problème du cadastre éolien au niveau du GAL, afin d'avoir une démarche cohérente et solidaire entre les communes.


2. Courrier adressé au conseil par Mr P. Honoré de Seny. Professeur à l'ULG, MR Honoré a fait une étude concernant l'impact des éoliennes sur la santé et sollicite le conseil pour une démarche auprès des ministres de la santé. Il s'est intéressé plus particulièrement aux incidences du bruit et à la distance entre les habitations et les éoliennes mais également aux conséquences sur la qualité des eaux de distribution par l'impact chimique des massifs de béton. Il met tout particulièrement en exergue la nécessité d'appliquer le principe de précaution qui ne semble pas être pris en compte. Le conseil décide à l'unanimité d'envoyer cette lettre aux ministres de la santé fédéral et régional

 

TEV - eoliennes -Honoré..pdf

 

Les IC

 

09:09 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi, 26 janvier 2013

"Vous souhaitez interroger le Conseil sur un point particulier?- Commentaire sur la procédure mise en place par TP "

"Vous souhaitez interroger le Conseil sur un point particulier? - Commentaire sur la procédure mise en place par TP "

 

Voir post du 25 janvier pour lire l' Extrait du "Règlement d'Ordre Intérieur (ROI) du Conseil communal.

Chapitre 6 – Le droit d'interpellation des habitants

 

 

Trouvez-vous cette procédure : Facile ? Encore utile ?

 

Nous voulions le rétablissement d'un vrai 1/4 d'heure d'intervention du public, libre et démocratique au conseil communal.

 

C’était, avant 2006, le "1/4 d'heure des Tinlotois".

 

Depuis 2006, TP impose une procédure lourde et contraignante.

Depuis 2006, plus personne n'intervient et quand par hasard cela arrive, comme lors de l'intervention de M.Van Hulle au sujet de la sécurité routière à Scry, aucun suivi n'est donné en conseil public.

 

Avant 2006, le 1/4 d'heure des Tinlotois, dans sa forme la plus simple, offrait la possibilité de prendre le pouls de la population et permettait un réel échange avec le conseil.

 

Cela n'est désormais plus possible!

 

Aussi, nous invitons toute personne désireuse de se faire entendre à nous contacter afin que les conseillers de notre groupe puissent donner une bonne suite à leurs remarques.

 

Les IC


Voici l’article paru dans la « Vers l’Avenir » du 23 janvier 2013. Malgré l’erratum du lendemain, il est clair que le journaliste présent à bien perçut que le 1/4h de tinlotois ne permettait plus vraiment des interventions du public, libres et démocratiques au conseil communal.

23 janvier 2013'.jpg


09:00 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

vendredi, 25 janvier 2013

"Vous souhaitez interroger le Conseil sur un point particulier - Voici la procédure mise en place par TP (extrait du Règlement d'Ordre intérieur du Conseil)"

"Vous souhaitez interroger le Conseil sur un point particulier - Voici la procédure mise en place par TP (extrait du Règlement d'Ordre intérieur du Conseil)"

 

Chapitre 6 – Le droit d'interpellation des habitants

 

Article 67 - Tout habitant de la commune dispose, aux conditions fixées dans le présent chapitre, d'un droit d'interpeller directement le collège communal en séance publique du conseil communal.

Par 'habitant de la commune', il faut entendre:

toute personne physique de 18 ans accomplis inscrite au registre de la population de la commune depuis 6 mois au moins;

toute personne morale dont le siège social ou d'exploitation est localisé sur le territoire de la commune et qui est représentée par une personne physique de 18 ans accomplis.

 

Les conseillers communaux ne bénéficient pas dudit droit.

 

Article 68 -  Le texte intégral de l’interpellation proposée est adressé par écrit au collège communal.

Pour être recevable, l’interpellation remplit les conditions suivantes:

 

  • être introduite par une seule personne;
  • être formulée sous forme de question, porter la mention qu'il s'agit d'une interpellation à soumettre à la prochaine séance du conseil et ne pas conduire à une intervention orale de plus de 5 minutes;
  • porter:

a) sur un objet relevant de la compétence de décision du collège ou du conseil communal;

b) sur un objet relevant de la compétence d’avis du collège ou du conseil communal dans la mesure où cette compétence a un objet qui concerne le territoire communal ;


  • être à portée générale;
  • ne pas être contraire aux libertés et aux droits fondamentaux;
  • ne pas porter sur une question de personne;
  • ne pas constituer des demandes d’ordre statistique;
  • ne pas constituer des demandes de documentation;
  • ne pas avoir pour unique objet de recueillir des consultations d’ordre juridique;
  • parvenir entre les mains du bourgmestre par la poste au moins 15 jours francs avant le jour de la séance où l’interpellation sera examinée;  difficile puisqu'on ne connait la  date du conseil que 7 jours francs à l'avance!

     

  • indiquer l'identité, l'adresse et la date de naissance du demandeur;
  • être libellée de manière à indiquer clairement la question posée, et préciser les considérations que le demandeur se propose de développer.

 

Article 69 -  Le collège communal décide de la recevabilité de l'interpellation. La décision d'irrecevabilité est spécialement motivée en séance du conseil communal.

 

Article 70 - Les interpellations se déroulent comme suit:

 

  • elles ont lieu en séance publique du conseil communal;
  • elles sont entendues dans l'ordre de leur réception chronologique par le bourgmestre;
  • l'interpellant expose sa question à l'invitation du président de séance dans le respect des règles organisant la prise de parole au sein de l'assemblée, il dispose pour ce faire de 5 minutes maximum;
  • le collège répond aux interpellations en 5 minutes maximum;
  • l'interpellant dispose de 2 minutes pour répliquer à la réponse, avant la clôture définitive du point de l'ordre du jour;
  • il n'y a pas de débat; de même l'interpellation ne fait l'objet d'aucun vote en séance du conseil communal;
  • l'interpellation est transcrite dans le procès-verbal de la séance du conseil communal, lequel est publié sur le site internet de la commune.

Article 71 - Il ne peut être développé qu'un max de 3 interpellations par séance du conseil communal.

 

Article 72 - Un même habitant ne peut faire usage de son droit d'interpellation que 3 fois au cours d'une période de douze mois.

09:00 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

jeudi, 17 janvier 2013

Conseil communal du 21 janvier à 20 h, à la maison communale

Conseil communal du 21 janvier à 20 h, à la maison communale

 

Ordre du jour

1.   Prestation de serment de la présidente du CPAS en qualité de membre du Collège communal.

2.   Vote d’un douzième provisoire.

3.   Règlement d’ordre intérieur du Conseil communal.

4.   Déclarations éventuelles d’apparentement.

5.   Désignation de 5 délégués à la CILE.

6.   Désignation d’un administrateur à la CILE.

7.   Désignation de 5 délégués à l’IDEN.

8.   Désignation de deux administrateurs à la l’IDEN.

9.   Désignation d’un commissaire à l’IDEN.

10. Désignation de 5 délégués à la compagnie intercommunale des eaux de la source de Les Avins.

11. Désignation d’un administrateur a la compagnie intercommunale des eaux de Les Avins.

12. Désignation d’un commissaire à la compagnie intercommunale des eaux de la source de Les Avins.

13. Désignation de 5 délégués à la SPI+.

14. Désignation de 5 délégués à FINIMO.

15. Désignation de 5 délégués à l’AIDE.

16. Désignation de 5 délégués à INTRADEL.

17. Désignation de 5 délégués à INTERMOSANE.

18. Désignation d’un délégué au TEC.

19. Désignation d’un délégué à BELFIUS.

20. Désignation de 6 représentants à l’ALE.

21. Désignation de 5 membres à la COPALOC.

22. Désignation de 5 représentants au conseil de participation.

23. Désignation de 3 représentants au centre culturel de l’arrondissement de Huy.

24  Désignation d’1 représentant au centre local de promotion de la santé de Huy-Waremme.

25. Désignation d’1 représentant à l’ARPI.

26. Désignation de 6 membres au comité culturel de Tinlot.

27. Désignation d’1 représentant à l’ASBL « Le Tilleul » à Ramelot.

28. Désignation d’1 représentant à l’asbl « La vielle école » à Scry.

29. Désignation de 4 représentants à la commission communale d’accueil extra-scolaire.

30. Désignation de 4 suppléants à la commission d’accueil extra-scolaire.

31. Reconnaissance de l’église protestante de Huy.

32. Prise de connaissance d’une décision du Collège communal de prendre en charge une facture de réparation du tracto pelle.

33. Avis sur demande de permis d’urbanisme (prolongation de voirie)

34. Avis sur proposition d’objectifs dans le cadre de l’actualisation du SDER.

35. Décision de renouveler la CCATM.

 

HUIS CLOS.

1.     Ratification de la désignation de 2 institutrices maternelles temporaires.

2.     Ratification de la désignation  d’une institutrice primaire temporaire.

3.     Ratification de la désignation d’un professeur de psychomotricité temporaire.

 
 

09:00 Publié dans Conseils COMMUNAUX | Commentaires (0) |  Facebook | |

lundi, 31 décembre 2012

Nous vous souhaitons une très Heureuse Année

Nous vous souhaitons une très Heureuse Année

2013.jpg

 

En espérant que l’on soit fixé sur les dossiers des éoliennes, des aménagements sur la route du Condroz et sur bien d’autres projets comme ceux des lotissements.

 

Comme nous l’avions signalé lors de la campagne, il y a fort à faire sur nos routes. Nous espérons que la grande expérience du nouvel échevin des travaux lui permettra d'enfin faire avancer les chantiers et de pallier aux manquements que nous avons eu à subir les dernières années.

 

  

 

En cette période de fêtes, nous tenons néanmoins à souhaiter bon courage à la nouvelle équipe. Toutefois nous regrettons que le nouveau Collège, lors du Conseil du 3 décembre 2012, n’ait pas pensé à respecter une minute de silence en mémoire de l’ancien échevin Joseph Stevard, décédé le 11 novembre 2012.Il s’était impliqué dans la vie du village de Fraiture comme conseiller communal en 1964 puis échevin en 1969 jusqu'à la fusion des communes. 

 

 

 

Le cadeau de TP pour 2013 :

 

Nous vous avions annoncé en novembre avoir obtenu une baisse de l’IPP de 0,25 %. Malheureusement, le CDLD interdit un IPP avec deux décimales. Dès lors, nous avons proposé de passer à 7,7 % mais la majorité a imposé 7,8%.

 

Pour rappel nous souhaitions la diminution de l'IPP en compensation de l'augmentation des taxes poubelles que TP ne veut pas modifier.

 

Mme Nizet , tout en disant ne pas vouloir aborder le sujet, signale que la diminution de l'IPP favorise les plus riches. Mais elle oublie que l'augmentation des taxes poubelles décidée précédemment par TP  touche bien plus les ménages à petits revenus que les autres. Nous ne pouvons que nous étonner que la présidente du CPAS voit les choses de cette façon.

 

 

 

Les IC