Pascal

samedi, 28 septembre 2013

info: enquête publique concernant les éoliennes

 

Il est important de savoir qu'une enquête publique concernant les éoliennes est en cours. Il faut avoir conscience que les zones qui seront définies après l'enquête seront reconnues d'utilité publique et échapperont ainsi au pouvoir communal et à toute autre consultation.

Nous relayons sur notre blog ces informations trouvées sur le site : http://www.collectifsducondroz.be

 



La fédération des collectifs du Condroz regroupant 7 communes condruziennes  organisera  une grande soirée d'information dans le cadre de l'enquête publique sur le nouveau cadre éolien. Cette réunion d'information citoyenne se tiendra à la salle "la Tinlotoise" à 20h le jeudi 10 octobre prochain. Ce  sera l'occasion de poser vos questions et de bien comprendre les enjeux de cette procédure afin de donner un avis pertinent et important pour notre cadre de vie.


Quelques informations complémentaires :

 

1. Contexte :

Au printemps 2013, le Gouvernement Wallon a présenté aux communes wallonnes un premier projet de cartographie éolienne, accompagné du cadre de référence.  La cartographie a fait l’objet d’un rapport sur les incidences environnementales, afin de cerner au mieux les implications du développement éolien sur le territoire wallon. 

 

Les réflexions des communes et des  mandataires locaux, ainsi que les recommandations du rapport sur les incidences environnementales, ont été intégrées et des modifications au cadre et à la cartographie ont été apportées. La distance minimale aux zones d’habitat a ainsi par exemple été allongée, de 450 à 600 mètres.

 

2. Enquête publique – Documents : (pour les détails sur l’enquête publique visitez  le site http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien/ )

 

Désormais, c’est à la population wallonne dans son ensemble qu’il revient de s’exprimer sur ce développement éolien, via l’enquête publique qui est organisée sur la « carte positive de référence traduisant le cadre actualisé, associée à un productible minimal par lot permettant de développer le grand éolien à concurrence d’un objectif de 3800 GWh à l’horizon 2020  »

 

Tous les citoyens wallons sont invités à répondre à cette enquête publique ! Il est important de se faire entendre MAINTENANT !

« Nous recherchons des partis politiques qui défendent réellement le bien-être de tous les Wallons ! »

 

Mais avant, au travers de 3 folders (voir liens ci-dessous) nous vous informons plus en détail  sur l’impact de la politique d’implantation des éoliennes pour les citoyens wallons :

 

- l’impact sur votre santé :

(http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/FolderSante....), les nuisances sonores et infrasonores des parcs éoliens sont désormais universellement reconnues comme pouvant avoir des effets pervers en matière de santé, plus particulièrement en ce qui concerne les perturbations du sommeil, la somnolence diurne, l’acuité mentale, les acouphènes et les troubles du rythme cardiaque ;

 

- la destruction de votre patrimoine paysager remarquable :

(http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/FolderPaysag...) celui de la Wallonie, « Le territoire de la Wallonie est le patrimoine commun de ses habitants » , et l’impact de cette destruction sur notre cadre de vie et sur le tourisme dans notre région ;

« Valoriser le paysage wallon, l’or de demain »

 

- l’importante dévalorisation de vos maisons ;

(http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/FolderPaysag... ) « L’environnement marque une âme et c’est la prolongation d’une maison »

 

- le coût exorbitant de cette politique, supporté par le contribuable et ce, pour enrichir les promoteurs et les exploitants de parc éoliens. :  (http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/folderCout.pdf)

 

Oui il faut trouver des alternatives aux énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon).

Mais ces alternatives doivent être étudiées de manière neutre et objective, sans idéologie. Elles doivent prendre en compte le cadre de vie et la santé des riverains, évaluer le gain écologique par rapport aux nuisances et au coût économique.

La politique actuelle du tout à l’éolien menée par le gouvernement wallon  ne répond pas à ces exigences. Il n’existe pas d’études objectives démontrant l’efficacité des éoliennes.   Il existe d’autres alternatives qui ne sont pas suffisamment  étudiées (biomasse, géothermie, énergie hydraulique,…). Enfin, le coût de cette politique est démesuré. 

Votre avis est important !

 

Saisissez la possibilité qui vous est offerte de vous exprimer.

 

Jusqu’au 30/10/2013, vous pouvez adresser vos observations, remarques et réclamations, par lettre, auprès de votre administration communale en y indiquant vos noms et adresse ou par mail àeolien.dgo4@spw.wallonie.be.

 

Pour des exemples de lettres, remplissez ce formulaire (http://collectifsducondroz.be/index.php/contact)

 

Pour un suivi, vous adressez une copie de votre réclamation auprès de la Fédération des Collectifs du Condroz ( collectifsduvraicondroz@gmail.com)    par courrier ou par mail.

La Fédération des Collectifs du Condroz regroupe les Collectifs d’Anthisnes, Clavier, Havelange, Engis, Nandrin, Ouffet, Tinlot.

 

Vent de Raison regroupe 80 comités en Wallonie.

 

Pour plus de renseignements, consultez les sites Web :

http://www.collectifsducondroz.be

http://www.ventderaison.com

 

http://www.leseoliennes.be


bilan_eoliennes.pdf

folderCout.pdf

FolderPaysages.pdf

FolderSante.pdf

vendredi, 27 septembre 2013

Et nos giratoires ?

 

Et nos giratoires ?

 

En décembre 2011, le Collège annonçait avoir trouvé un compromis avec la SPW concernant les aménagements sur la route du Condroz à hauteur de Soheit-Tinlot. Que les arguments avancés par la commune et la population ont été entendus. Que la SPW avait accepté de revoir son projet avec le Collège. En effet, ce dossier provoqua quelques remous !

Pour rappel

L’idée du MET (à l’époque) était de fermer, et la traversée « Scry/Soheit-Tinlot » et la bretelle vers Liège : la rue du centre devenant « cul de sac » sauf entrée vers le nouveau lotissement (La Douève) qui lui n’était encore nullement concrétisé et ne l’est toujours pas !

Le MET prévoyait un aménagement du pont (2 ronds-points) et une nouvelle route de desserte parallèle à la route de Marche, que les gens de Scry pourraient emprunter sans problème dans le sens Scry-Tinlot, alors que dans l’autre sens Soheit-Tinlot vers Scry, cela obligerait de passer par le pont et les deux ronds-points pour reprendre la desserte...ou repartir vers les IV Bras ou vers Saint-Vitu!

Le Collège avait accepté ces différents projets !

André Dumont, depuis 2007, avait déjà pris position dans la problématique de la traversée chez Levooz à Soheit-Tinlot. En demandant que l’on sécurise en urgence et de manière provisoire d’abord ce point noir de notre commune (rond-point provisoire ou rétrécissement sur une bande dans les deux directions) !

En Mai 2011, nous avons lancé des pétitions contre ce projet, qui ont permis de le stopper !

Fin 2011, la SPW nous annonçait deux ronds-points: « Pour le rond-point qui remplacera le pont, il s’agira d’un ouvrage de 60 mètres de diamètre, de même gabarit que celui qui se trouve à hauteur de la Centrale de Tihange. Le second, au carrefour Levooz, sera de diamètre plus réduit (environ 40 mètres) mais l’un comme l’autre disposeront de deux bandes de circulation. Et l’un comme l’autre seront dotés d’une traversée cycliste et piétonne ».

On nous a annoncé qu’en 2013, les travaux devaient avoir commencé et la mise en service des giratoires étant fixée à 2014… Nous sommes fin septembre et les premiers coups de pioche n’ont toujours pas été donnés ! Pour l’instant, la SPW n’a réalisé qu’un marquage au sol qui semble plus sécurisant mais qui connait ses limites.

En effet, le 6 septembre 2013, un accident s’est produit sur la route du Condroz au carrefour Levooz. Un habitant de Vaux-Borset, à bord d’une jeep, a voulu tourner à gauche vers la rue du Centre à Tinlot. En effectuant sa manœuvre, il n’a pas vu un coupé Peugeot venant de Marche. Le choc fut terrible, mais seule la conductrice est blessée. Pour rappel : la route entre Tinlot et Clavier est en réparation et la circulation y est réduite sur une bande dans tout le carrefour.

D’où nos interrogations ! Peut-on encore y croire ? Et si, avec quelle échéance ? Le Collège a-t’ il suivi le dossier ?

 

Les réponses semblent négatives. En cause : l’Europe qui a récemment remis en cause les financements de la Région wallonne qui passent par la Sofico (Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures). L’Union européenne y voit une «astuce» pour s’endetter en douce. Résultat : tous les investissements consentis par la Sofico sont en suspens. Dont les giratoires de la route du Condroz (extrait de l’Avenir du 25 septembre 2013).

02:55 Publié dans Sécurité | Commentaires (0) |  Facebook | |

mardi, 24 septembre 2013

réunions de village

 

Nous avons pris connaissances dans le dernier Tinlot 4 Saisons des réunions de village afin que la population donne son avis sur la sécurité! Nous attendions et adhérons à cette initiative du Collège.

Nous vous invitons donc à y participer et espérons que les propositions émises auront un effet salutaire pour la commune.

Nous serons attentifs à ce que toutes les propositions constructives soient prises en compte et donne lieu à une suite!

Nous relayons d'ailleurs les différentes dates :

 

RAMELOT  ABEE SALLE DU TILLEUL LE MARDI 22/10/2013 à 20h00

SOHEIT-TINLOT SALLE LA TINLOTOISE LE MARDI 12/11/2013 à 20h00

FRAITURE REFECTOIRE ECOLE LE MARDI 19/11/2013 à 20h00

SENY SALLE LE PREAU LE MARDI 26/11/2013 à 20h00

SCRY SALLE LA VIEILLE ECOLE LE MARDI 3/12/2013 à 20h00

 

Il est à espérer que la commune consulte la population sur d’autres thématiques.

 

 

Les IC

14:17 Publié dans Sécurité | Commentaires (0) |  Facebook | |

mardi, 17 septembre 2013

Pollution au mazout à Scry?

Pollution au mazout à Scry?

 

 

 

Mais que s’est-il passé à Scry ce lundi 9 septembre ? De fortes odeurs de mazout ont provoqué la panique dans le voisinage du château d'eau (suivant les articles du journal et blog Tinlot de La Meuse)!  Un fait mineur (quoique?), une citerne voisine du château serait percée.

 

Disons-le de suite, une pollution au mazout proche du château d’eau ne peut pas avoir d’impact sur la qualité de l'eau de distribution, celle-ci étant puisée ailleurs. Un plan d’urgence existe, mais peut-on dire qu’il fonctionne ? à priori, nous pouvons relever quelques faiblesses, notamment quant à la communication et information de la population. Quelles mesures ont été prises pour gérer cet évènement? Nous interrogerons le Collège à ce sujet lors du prochain Conseil !

 

 

 

Les conseillers IC

 

 

20:22 Publié dans Sécurité | Commentaires (0) |  Facebook | |