Pascal

vendredi, 22 février 2013

Annonce souper Télévie 2013

Le comité Télévie de Tinlot, vous invite à son souper

 

BOULETS LIEGEOIS FRITES

SALADE – COMPOTE

Adultes 13 euros, enfants 6 euros

Le 2 mars 2013, à partir de 18 heures

Salle du D’zy à Fraiture

 

Animation DJ Alain

 

Réservation :

C. Fraiture : 085/513158

J. Leclere : 085/511457

F. Prouveur : 085/512940

R. Noel : 085/511769

P. Lamer : 0497/083.583

 Invitation en pdf

 

Bref rappel historique du Comité Télévie de TINLOT

 

C

’est en 2003  que sous l’impulsion de Pol Hartog, le Comité Télévie de TINLOT se constituait et rencontrât un vif succès dès son premier souper buffet froid en la salle polyvalente de Soheit-Tinlot.

 

Freddy Prouveur en assura la présidence de 2007 à 2011 toujours avec une forte présence lors de nos soupers. Et depuis 2012, Cathy Fraiture a accepté de reprendre la présidence avec la ferme intention d’en redynamiser le comité.

Ce sont en général une trentaine de bénévoles qui participent à la soirée mais il y a aussi tous ceux qui vendent les articles sans oublier les commerçants participants. 

 

            Voici les résultats :

            2003 : 3.614 €

            2004 : 4.500 €

            2005 : 5.130 €

            2006 : 5.846 €

            2007 : 5.200 €

            2008 : 3.215 €

            2009 : 4.430 €

            2010 : 4.350 €

            2011 : 4.927 €

            2012 : 5.160 €

 

Pour répondre à une polémique bien de chez: Pourquoi faisons-nous maintenant le souper à Fraiture et plus à Soheit-Tinlot depuis 2008?

 

Il y a deux principales raisons à ce choix :

            1° la salle polyvalente de Soheit-Tinlot est peu pratique pour y organiser une réception (il faut mettre et en enlever les tapis de protection du revêtement sportif, le chauffage est fort bruyant et peu efficace, la salle est peu chaleureuse n’ayant pas été conçue à cette fin).

            2° nous aurions pu nous accommoder de ces inconvénients si la Commune, nous avait laissé disposer de sa salle communale gratuitement. Il n’en a jamais été question ! Nous avons toujours du verser une location, la commune n’ayant jamais aidé le comité, ni matériellement, ni financièrement…    

C’est donc essentiellement pour des questions de coût et de facilité d'organisation que nous avons changé.   

Au-delà de l’endroit où se passe le souper qui n’est, nous semble-t’il, pas le plus important ! Faut-il rappeler le pourquoi du Télévie ? Ne devrions-nous pas plutôt veiller à ce que le comité de TINLOT continue et contribue à aider à financer la recherche contre le cancer (qui nous touche tous), la leucémie…

 

 

 

 

Un peu d’histoire :

15 AVRIL 1989

Au cours de la soirée finale, organisée à Forest National sous l'égide de Nana Mouskouri, le compteur indique un montant final de...

81.274.280 FB

Cette "première" est une réussite. Le Télévie peut être mis sur les rails.
Depuis 1988, des hommes d'horizons très différents se rencontrent, s'écoutent et s'apprécient. D'un côté, il y a des gens de télévision. Le Comte Jean-Pierre de Launoit, Président de RTL-TVI, Jean-Charles De Keyser, Directeur Général de la chaîne et Jean-Paul Delcomminette, Directeur des Programmes. De l'autre, se trouve des scientifiques, proches du F.N.R.S., le Fonds National de la Recherche Scientifique. Tous parlent la même langue. Ils deviennent des alliés pour un combat commun, contre un ennemi mortel: le cancer. A ce moment, un troisième partenaire, GB, entre en scène. Il représente alors 17.000 collaborateurs et 2 millions de clients. GB décide aussi de jeter toutes ses forces dans la bagarre. Hommes de télé, hommes de sciences, hommes d'affaires se serrent la main avant de se serrer les coudes. L'objectif n'a pas fait l'ombre d'une hésitation: la leucémie. Le redoutable ennemi de ceux qui portent la vie et son espoir: les enfants.

 

QUELQUES MOTS DE CERTAINS CHERCHEURS DU TÉLÉVIE

 

Arsène Burny, Président de la commission Télévie du FNRS, nous explique ce qu'est un cancer. Un cancer se déroule dans une cellule qui, avant de connaître un accident, était une cellule normale. Dès lors, la cellule devient totalement déréglée, et ne suit plus le chemin qu'elle devait préalablement suivre. À la différence d'une cellule normale, qui travaille et est remplacée par d'autres cellules lorsqu'elle meurt, une cellule cancéreuse ne travaille pas et ne meurt pas. La recherche fondamentale consiste donc à comprendre pourquoi une cellule dévie de la normalité et ne répond plus aux signaux de régulation de son milieu.

 

Basile Stamatopoulos Chargé de Recherches FNRS. « Je suis biologiste moléculaire et je travaille dans la recherche contre le cancer à l'Institut Jules Bordet depuis 7 ans, plus particulièrement sur la leucémie lymphoïde chronique. Je pense que de plus en plus de gens se rendent compte que ça n'arrive pas qu'aux autres, ce qui explique l'engouement grandissant pour le Télévie. J'ai moi-même eu un membre de ma famille qui a été touché par cette terrible maladie qu'est le cancer, ce qui explique d'autant plus ma passion et ma motivation pour la recherche. En participant au Télévie, j'ai vraiment le sentiment de servir à quelque chose car mes découvertes sont applicables aux patients à plus ou moins long terme. Les gens ne se rendent pas compte combien la recherche coûte cher: les appareils qui utilisent les dernières technologies de pointe et les différents matériaux sont horriblement coûteux. C'est pour toutes ces raisons que je participe au Télévie avec plaisir: pour expliquer aux gens à quoi sert l'ensemble de l'argent récolté, parce que c'est important pour moi de faire avancer la recherche et de faire reculer la maladie. Finalement, «trouver», c'est la meilleure façon que j'ai de remercier l'ensemble des volontaires qui font grimper ce compteur chaque année.».

08:00 Publié dans Annonces | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.