Pascal

lundi, 06 août 2012

Conseil communal du 2 août 2012.

Sans titre 1.jpg

 

- Réhabilitation de l’ancienne décharge de St-Vitu.

 

Bien que non-inscrits à l’ordre du jour  de ce conseil, ce sont bien les travaux de la future place de Fraiture qui ont fait débat.

 

En effet, le dossier (mal ficelé)  présenté ce jeudi proposait de déjà réaliser les terrassements de la future place (alors qu’il n’y a pas encore d’avant-projet ni de budget) pour combler l’ancienne décharge communale de Saint-Vitu.

On y gagnerait, paraît-il selon la majorité, quelques milliers d’euros !

Il est tout à fait légitime que les Fraiturois disposent d’une place de village(c’est d’ailleurs le souhait de tous les villages).

Mais le projet pourrait très bien s’inscrire dans les priorités de travaux de l’Opération de Développement Rural qui subsidie à concurrence de 85%...Et au final, on y gagnerait donc beaucoup plus encore !

Pourquoi d’ailleurs avoir abandonné ce très bel outil que beaucoup de communes mettent en place ?

 

Nous aurions souhaité:

 

-  qu’un avant-projet de la place soit préalablement et officiellement présenté aux Fraiturois,

que l’adhésion du plus grand nombre soit ainsi obtenue car c’est un projet qui concerne tous les Fraiturois (pas seulement les comités),

-  que la CCATM puisse émettre un avis en connaissance de cause,

-  que l’on évite de travailler dans la précipitation et donc en dehors d’une période (électorale) sous tension,

-  que les deux dossiers (place et dépotoir) soient constitués distinctement avec toutes les variantes possibles pour réaliser le meilleur choix;

-  que le projet de réalisation de la place soit clairement inscrit au budget communal (40.000 € sont inscrits pour l’empierrement mais les 58.000€ de terrassement n’y figurent pas, pas plus d’ailleurs que tous les frais ultérieurs d’accès, d’éclairage, d’égouttage, d’aménagements divers…),

- que le projet de place rentre dans les subsides de la Région Wallonne (dans le cadre de l’Opération de Développement Rural hélas abandonnée par le collège).

 

 

Le groupe IC estime que nous sommes bien loin de débats de « bac à sable[1] » mais de la mise en place d’une véritable « participation » pour la réalisation de projets communautaires mais cela TP ne sait pas l’entendre...



[1] Article de Vers l’Avenir du 5 août 2012.

Les commentaires sont fermés.